14.1 C
Paris

SEO sur d’autres moteurs de recherche : Bing, Ecosia, Yandex, etc.

Date:

Share:

Temps de lecture :3 Minutes, 46 Secondes

Faut-il faire du SEO sur des moteurs de recherche autres que Google ? C’est une question que les webmasters posent souvent, et pour cause : le référencement naturel fonctionne et est important pour tous les moteurs de recherche.

Comme vous pouvez l’imaginer, Google est le moteur de recherche numéro un au monde. Cependant, ce n’est pas le seul, et près de 30% des requêtes mondiales sont faites via d’autres moteurs.

En seconde place on retrouve Bing, le moteur de recherche de Microsoft. Ensuite, il y a plus d’une vingtaine de concurrents de tous horizons, avec des parcours différents et parfois avec des caractéristiques particulières en termes de localisation, de confidentialité, de fonctionnalité et de protection de la vie privée ou de l’environnement : Yahoo, DuckDuckGo, Baidu, Lilo, Ask, Yandex, Ecosia, Qwant … ainsi que des noms inconnus comme WolframAlpha, MetaGer ou Lukoil.  Alors la question à se poser est :

Pourquoi cibler d’autres utilisateurs de moteurs de recherche ?

Google est devenu la référence des moteurs de recherche, en France comme dans la plupart des régions du monde. Alors pourquoi envisager de se retrouver dans d’autres moteurs qui ne représentent qu’une petite partie des requêtes ?

C’est très simple, cela dépend de votre cible : si elle veut ce moteur plutôt qu’ un autre, c’est une opportunité. Pour mieux comprendre le sujet, voir le site https://www.article-sponsorise.com/.

Si vous essayez d’obtenir des références de moteurs de recherche autres que Google, vous pouvez étendre votre visibilité sur les marchés importants pour votre marque.

Investir dans le référencement sur Google est-il suffisant pour se positionner sur les autres moteurs de recherche ?

Ceux qui rapportent des activités similaires rapportent des résultats similaires

Lors de l’indexation d’un site Web, les algorithmes de Bing, Yahoo! même DuckDuckGo est similaire à Google. Cela signifie que les performances de référencement d’une page ou d’un site Web sont les mêmes sur Google et ailleurs, bien que la position puisse varier légèrement.

En regardant comment fonctionnent les autres moteurs de recherche, la même logique s’applique à beaucoup d’entre eux : si vous êtes bien classé dans Google, vous serez bien classé dans les autres moteurs de recherche.

Cas des moteurs de recherche rudement basés sur la localité

Contrairement aux moteurs de recherche « classiques » comme Google, Bing, Yahoo ou Qwant, les moteurs de recherche étrangers comme Yandex ou Baidu sont très locaux et spécifiques à un pays.

Ils sont très différents de Google en termes d’exigences de positionnement.

Concrètement, par exemple, être bien classé dans Google aux États Unis ne signifie pas qu’on sera également bien classés dans ces moteurs de recherche. Un véritable intérêt d’investir dans d’autres moteurs de recherche selon le marché ciblé.

En France, placer sur Bing (<5%) ou sur d’autres moteurs de recherche que Google n’est évidemment pas une priorité si Google monopolise 90% des requêtes.

En revanche, pour une entreprise ciblant un marché spécifique comme les États-Unis, cela peut être très important : les parts de marché des différents moteurs sont très inégales.

Aux États-Unis (et parfois en France), Bing est installé par défaut dans de nombreuses entreprises en raison du partenariat B2B très courant avec Microsoft. Investir dans le référencement sur Bing pour atteindre une audience B2B aux États-Unis est logique.

En Corée du Sud, il existe un Naver natif, qui se classe à côté de Google en termes de recherche (près de 30%). Très spécifiques et différents des moteurs de recherche que nous connaissons, privilégiant l’aspect local de la recherche et l’Asie, ce sont des marchés spécifiques mais qui représentent une large audience.

La Russie a également ses propres moteurs à considérer. Ainsi, en Corée du Sud, aux États-Unis ou en Russie, comme dans d’autres pays, entrer sur le marché du web avec une stratégie de recherche spécifiquement destinée à Google limitera l’audience potentielle.

Jusqu’à présent, votre priorité devrait être de cibler Google en termes de part de marché.

Cependant, les tendances doivent être suivies de près pour adapter la stratégie de référencement naturel (mais aussi payant) à l’évolution des parts de marché.

Il est vrai que Google n’est pas le moteur de recherche qui respecte le plus la vie privée de l’utilisateur. Ce n’est pas non plus le plus respectueux de l’environnement et d’autres moteurs offrent plus de fonctionnalités aux internautes.

Toutefois, il reste le leader car c’est le moteur le plus utilisé au monde, ce qui en fait une référence en matière de référencement.

La bonne nouvelle est qu’essayer de bien se classer dans Google améliorera également votre classement  sur la plupart de ses concurrents.

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
Pas encore de Note.

Merci de Noter cet article.

Suivre notre magazine

━ plus d'infos

Combien de temps faut-il pour devenir couvreur ?

Artisan couvreur, peu sont ceux qui aspirent à le devenir. Pourtant, c’est un métier qui permet une bonne rémunération pour ceux qui envisagent de...

A partir de quelle hauteur un couvreur doit-il travailler avec un échafaudage ?

Même si certains couvreurs connaissent et peuvent abandonner les échafaudages, n'oubliez pas que ces derniers sont une norme de sécurité qui doit être respectée...

Les bienfaits du CBD pour combattre les douleurs

Quand il s’agit de traiter les douleurs corporelles, la médecine moderne utilise des anti-inflammatoires, des analgésiques et des antalgiques. Or, ces derniers peuvent présenter...

Peut-on coller les étiquettes thermocollantes sur tous les vêtements ?

La meilleure façon d’identifier facilement les vêtements quand on est en groupe est l’utilisation d’étiquettes avec le nom et le prénom du propriétaire. S’il...

Quelle méthode utiliser pour rendre votre site visible ?

Dans un environnement ultra concurrentiel avec l’omniprésence du web, posséder un site Internet est désormais indispensable. L’avoir c’est bien, mais le rendre visible, c’est...